Retour vers les guêpes, abeilles et fourmis.

Les abeilles sauvages ont en commun le fait de nourrir leurs larves avec un mélange de nectar et de pollen récolté sur les fleurs alors que les guêpes et frelons capturent des proies. Leur détermination, difficile, repose en premier lieu sur l'observation des nervures alaire et les cellules qu'elles délimitent, leur forme et leur nombre varient en fonction de leur famille.

Pour en savoir plus, voici quelques pages où sont illustrés ces détails :