Retour vers les criquets, sauterelles, grillons et courtilières

Caractères généraux des sauterelles

Les sauterelles sont des insectes possédant à la fois la dernière paire de pattes (arrière) développée pour le saut et des antennes fines dépassant la longueur de leur corps. Les pattes sauteuses restent proches du corps et non écartées comme celles des grillons et le corps est plus haut que large. La distinction mâle/femelle se fait facilement grâce à la présence d'un organe de ponte (oviscapte) dépassant de l'abdomen des femelles. Les mâles ont, quant à eux, des pointes dont la forme est spécifique (cerques)

Cycle de vie

Le plus souvent, les jeunes sauterelles naissent au printemps et elles grandissent jusqu'en été, période durant laquelle a lieu la reproduction. Les femelles pondent leurs œufs dans la terre à l'aide de l'oviscapte.

Les détails à observer chez une sauterelle

Régime alimentaire

Carnivore ou herbivore suivant les espèces.

Prédateurs et parasites

Les sauterelles sont la proie des araignées (2) qui les piègent dans leurs toiles, mais aussi de certaines guêpes du genre Sphex (1) qui les chassent et les paralysent de leur dard afin de confectionner des réserves de nourriture pour leurs larves.

Les mylabres (3) quant à eux, déposent leurs pontes à proximité de celle des sauterelles et leurs larves se nourrissent ensuite des œufs.

Exemples de prédateurs et parasites des sauterelles : 1 - Sphex à ailes jaune, 2 - Argiope frelon, 3 - Mylabre à quatre points

Caractères à observer

L'identification des sauterelles repose tout d'abord sur l'observation de caractères communs aux deux sexes tels que :

  • la forme de la tête (de profil et de dos) et des yeux
  • la longueur des ailes par rapport au reste du corps et leur couleur.
  • la forme et l'ornementation du pronotum (de profil et de dos)

A ces caractères doivent s'ajouter

  • l'observation de la longueur et de la forme de l'oviscapte chez les femelles,
  • l'observation de la longueur et de la forme des cerques chez les mâles.
Les difficultés d'identification

Comme pour les criquets, la principale difficulté d'identification est liée à l'âge. Chaque espèce passe par des stades de développement successifs au cours desquels les proportions de certains organes comme les ailes, l'oviscapte et les cerques vont varier. Il faut donc attendre l'été pour démarrer l'identification.