Le vol du sphinx-colibri

le Sphinx-colibri

N'avez-vous jamais remarqué en été, parmi les fleurs, un insecte étonnant capable de faire du surplace à un ou deux centimètres d'une fleur, sa longue trompe insérée dans la corolle à la manière d'un colibri ?

L'animal est un papillon qui mesure 3-4 cm, son abdomen à l'air tronqué et les battements d'ailes sont si rapides qu'ils rappellent le vol d'un colibri. Voici un des rares représentants diurnes de la famille des Sphinx, le Sphinx-colibri ou Morosphinx. Des originaux diurnes comme lui, il en existe deux autres espèces en France nommée Sphinx-gazé et Sphinx-bourdon. Le Sphinx-colibri, le plus commun des trois, se reconnaît à ses ailes antérieures grises, les postérieurs colorés marron à orange.



Le Sphinx gazé, le plus vivement coloré, à une bande rouge-brun sur l'abdomen qui se prolonge sur le bord des ailes, le reste étant translucide. Le Sphinx bourdon quant à lui, a les ailes presque entièrement translucides et son abdomen porte une alternance de bandes sombres et claires (comme un bourdon).


Cycle de vie

Nous avons vu dans un précédent article que le papillon Citron réussissait l'exploit de passer l'hiver sous la forme adulte. Le Moro-sphinx fait aussi parti des hibernants dans le sud de la France et il peut ainsi attendre les beaux jours sous forme adulte ou chrysalide.

L'oeuf du Sphinx-colibri
L'oeuf du Sphinx-colibri

C'est au début du printemps que les adultes apparaissent, il s'en suit la période de reproduction en avril-mai. Les femelles fécondées vont, ensuite, pondre sur les plantes de la famille de la Garance (Rubiacées) comme les gaillets. Fait original, elles déposent un oeuf à la fois et à des endroits différents. Ceux-ci ressemblent à de petites perles vertes.

Environ une semaine après la ponte, l'oeuf donne naissance à une chenille qui possède la marque de fabrique des sphinx, une corne à l'extrémité postérieure. La coloration est verte ou rousse, ponctuée de blanc. À ceci s'ajoutent deux lignes de part et d'autre du corps, la supérieure blanche et la suivante jaune passant sous les stigmates (noirs).

Chenille du Sphinx-colibri
Chenille du Sphinx-colibri

Environ un mois plus tard, les chenilles quittent la plante pour former un cocon parmi les feuilles mortes. C'est le lieu de la transformation en chrysalide. Il faudra un mois de plus pour la sortie du papillon qui vole en juillet-août, se nourrissant avec sa longue trompe (plus de 2cm) dans les fleurs à tube profond comme la valériane rouge ou d'autres à corolles plus courtes comme les lavandes. Les fleurs des jardins sont souvent visitées quelquefois au péril de la vie des papillons. L'Œnothère de Berlan ou Œnothère rose est une plante mortelle pour le Sphinx colibri qui se coince la trompe dans ses fleurs et meurt épuisé.

L'Œnothère de Berlan
L'Œnothère de Berlan

L'été est aussi la deuxième période de reproduction du papillon, assurée par les derniers nés qui donneront une nouvelle génération.

À la fin de l'été, deux générations sont présentent, une sous forme de papillon et l'autre de chenille. La première passera l'hiver dans la fissure d'une roche ou d'un mur la seconde au stade chrysalide dans le sol. Les papillons des espèces vivant plus au Nord peuvent migrer vers les terres du Sud. Dès le retour des beaux jours les papillons sortent d'hibernation et les chrysalides se transforment et le cycle recommence.

Avec une vitesse de pointe de 54 km/h, une distance parcourue pouvant atteindre 3000 km chez les espèces migrantes et une longévité pouvant dépasser deux années, on peut classer les Sphinx-colibri parmi les papillons exceptionnels.