La mante religieuse : portrait d'une cannibale

Posée dans le feuillage elle est immobile, à l'affut. Son cou étroit et plissé porte une tête triangulaire qui ne bouge que ses iris, petits points noirs sur des yeux énormes. Que chasse-t-elle ? À peu près tout y compris sa propre espèce, voici le plus grand carnivore des herbes, la mante religieuse.

la mante religieuse
la mante religieuse
Cinq mois plus tard

Incroyable croissance, des quelques millimètres du mois de mai ( voir article ici ), je retrouve un insecte dont la taille dépasse 10 cm, mais qui à garder la même forme, carnassier dès la naissance.

Les armes du chasseur

La patience est la première arme de la mante. C'est dans les herbes ou près des fleurs qu'elle reste postée, immobile, pendant de longues minutes. Cette stratégie est complétée par une arme d'une efficacité redoutable : sa paire de pattes avant. Lorsqu'une proie s'approche, l'insecte bouge à peine, ce sont ses pattes antérieures qui font le reste. En une fraction de seconde, ses pattes, repliées vers la tête, ses déploient sur sa proie puis se replient pour la ramener vers elle. L'insecte surpris reste prisonnier par les pointes acérées que portent ses pattes comme de puissantes mâchoires

L'animal capturé n'aura aucune chance, à peine son corps se rapproche-t-il de la carnassière que celle-ci lui dévore la tête grâce à ses mandibules aiguisées, sa troisième arme.

La mante à un énorme appétit surtout la femelle qui n'hésite pas à chasser des insectes de sa taille y compris de sa propre espèce.

Idée fausse sur un sacrifice obligatoire.

C'est J-H Fabre (1823-1915) qui décrit, suite à ses observations en captivité, comme obligatoire le sacrifice du mâle. Ceci s'expliquant par une perte d'inhibition sexuelle provoquée par la décapitation permettant la fécondation de la femelle. Les observations dans la nature et en captivité ont révélé que cette affirmation était fausse. Dans leur milieu naturel, il arrive souvent que le couple se sépare sans que le repas final ait lieu ce qui n’empêche nullement la fécondation.