Stratégie de la fécondation

Couleurs attirantes, ambiance parfumée, fauteuils confortables et boisson à volonté !

Voilà ce qui pourrait résumer la stratégie de la Barlie. Ses longues grappes de fleurs parfumées qui s'épanouissent avant le printemps sont de véritables oasis pour les voyageurs à 6 pattes de passage. Les bourdons à la sortie précoce vont se délecter du nectar que leur offre l'éperon, le tout confortablement posé sur l'éperon et sans être trop gêné par les autres pièces florales.

Une consommation, un cadeau !

Notre bourdon après avoir gouté et approuvé le délicieux nectar va se pencher toujours plus pour lécher le liquide sucré. Dans sa recherche sa tête se frotte à la paroi de la fleur qui n'est autre que le gynostème. La bursicule, comprimée par l'animal va finir par se coller à lui et extraire au passage les pollinies. Après le régal, notre bourdon repart avec, comme trophée, les deux pollinies collées par le bursicule. Les fleurs de la grappe n'étant pas toutes mûres en même temps, notre insecte va poursuivre son parcours gourmand sur une autre orchidée. C'est maintenant avec les deux cornes arrondies des pollinies dirigées vers l'avant que l'animal se présente dans la fleur. Occupé à chercher le nectar, le bourdon bouge sa tête, et frotte les pollinies. Ces gestes brusquent finissent par libérer le pollen dont une partie se retrouvera dans la cavité stigmatique. La fécondation est alors un succès. Lorsque le bourdon repart, il porte maintenant 4 pollinies dont le pollen ira féconder d'autres fleurs jusqu'à ce qu'il soit rassasié.

Tentez l'expérience !

Si vous n'êtes par convaincu par cette histoire il ne vous reste plus qu'à prendre la place du bourdon. Posez votre petit doigt sur le labelle et approchez-le de l'éperon. Si vous touchez la bursicule, vous verrez se détacher les pollinies. Vous pouvez aussi tenter l'extraction avec une mine de crayon.

Après avoir été fécondée, la fleur subit une transformation. Son ovaire fécondé se gonfle légèrement et sera rapidement la seule partie restante de la grappe. Les autres pièces florales sèchent et de l'inflorescence ne reste qu'une grappe de fruits. Par la suite, les fruits se détachent et des milliers de graines sont dispersées. Le bulbe de la Barlie lui assure sa survie même si la fécondation n'a pas été efficace.