Courtes séquences autour du criquet

Les criquets sont des insectes qui présentent l'avantage d'être facile à trouver dès que les températures sont clémentes. Ils sont donc de bons sujets d'observation dès que l'on veut parler d'invertébrés.


Séquence 1 : criquet ou sauterelle ?

Sauterelle est le nom qui viendra immédiatement à la bouche des enfants lorsque vous montrerez un criquet. Il sera donc intéressant de leur expliquer les similitudes et les différences entre les deux.

Commencez par les points communs :

  • ce sont des insectes
  • leurs pattes arrières leur servent à sauter

Passez aux différences en leur montrant la planche ou sont regroupés les criquets et les sauterelles des deux sexes en commençant par les mâles (planche à télécharger 1)

Pour les mâles, la principale différence se situe au niveau de la tête, les antennes sont courtes et épaisses chez le criquet, très longues et fines chez la sauterelle.

Poursuivez avec les femelles, là c'est au bout de l'abdomen que l'on voit une différence en plus des antennes : une longue pointe. Un dard ? Non un tube pointu qui sert à cacher les oeufs dans la terre, l'oviscapte.

Les autres différences non visibles : le criquet est herbivore, la sauterelle souvent carnivore
Et les couleurs ? Les couleurs ne permettent pas de distinguer à elles seules les sauterelles des criquets. Il existe des sauterelles grises comme des criquets verts.
Il en est de même pour la taille. Criquets et sauterelles passent par différents stades de développement au cours desquels leurs tailles grandit, on peut donc rencontrer des criquets plus gros que les sauterelles et inversement. Enfin, les deux savent chanter et chaque espèce a un chant caractéristique avec toutefois des séquences courtes pour les criquets et beaucoup plus longues pour les sauterelles.


Séquence 2 : lorsqu'un criquet veut échapper aux prédateurs (montage à télécharger 1).

Les criquets sont les proies de nombreux prédateurs. En été, ils se retrouvent souvent collés dans les grandes toiles d'araignées comme les argiopes ou les agélènes. Les oiseaux sont également friands de ces insectes très abondants. Néanmoins ils possèdent contre ces derniers de plusieurs moyens de défense. Lorsqu'un oiseau veut attraper un criquet, il repère celui-ci par ses mouvements, mais dès que celui-ci est immobile, son camouflage le rend quasi invisible. Néanmoins, si le volatile a réussi à le démasquer, il reste au criquet un deuxième moyen de défense : l'effet-surprise. Pour échapper à l'oiseau, il saute et sort ses ailes colorées pour voler rapidement, souvent sur de courtes distances. Lorsqu'il atterrit enfin, il reprend sa tenue de camouflage. L'effet de surprise du changement de couleur et le retour à ses teintes de départ suffisent souvent pour décourager le prédateur.


Séquence 3 : la ponte du criquet (montage à télécharger 2).

Autre sujet intéressant concernant les criquets, leur cycle de vie. Nées au printemps, peu nombreuses sont les espèces capables de passer l'hiver (hormis l'oedipode automnale). Leur cycle de vie de quelques mois est donc souvent très court, avec une période de quelques mois passée à grandir en mangeant des herbes fraichement poussées suivie de la période de reproduction qui a lieu dans la plupart des cas en été ou en automne. C'est à ce moment que l'on rencontre de drôles de couples avec une femelle portant sur son dos souvent pendant plusieurs jours, un mâle plus petit qu'elle. Les deux, réunis par l'extrémité de leurs abdomens. Après l'accouplement à lieu la ponte, dans la terre, où sont déposés des paquets d'oeufs le tout entouré par une enveloppe qui forme l'oothèque. Ces oeufs écloront au printemps suivant lorsque la terre se sera réchauffée.


En bonus: la fiche criquet à colorier et remplir

Souvenir de la séquence consacrée au criquet, la fiche permet de faire le point et laisser une trace.


Éric Pensa