Sphex gryllivore

Nom latin : Sphex funerarius
Sous-classe : Insectes
Ordre : Hyménoptères
Famille :Sphécidés

Le Sphex gryllivore (Sphex funerarius) est une guêpe fouisseuse très proche du Sphex à ailes jaune (Sphex flavipennis) . Les deux espèces ont un pédoncule court.
Les femelles se reconnaissent à leur première paire de pattes bicolores (elles sont entièrement noires chez les mâles). Compliquant la détermination, les deux sexes ont une coloration des tergites de l'abdomen diffèrente.

La femelle Sphex grillivore possède une pubescence blanc-grisâtre sur le thorax et argentée ou gris-argentée sur le clypeus (partie inférieure de la face). Le premier tergite (après le rétrécissement entre abdomen et thorax) est généralement taché de noir à la base; le troisième a généralement une marge apicale noire. Ses ailes sont teintées de brun s'assombrissent progressivement vers l'apex brun-grisâtre sombre et leurs nervures sont brun foncé. .
En comparaison, la femelle du Sphex à ailes jaune possède une pubescence ochracée sur le thorax et dorée sur le clypeus (partie inférieure de la face). Le premier tergite est entièrement ou quasiment entièrement rouge-orangé. Ses ailes, teintées de jaune, possèdent à l'extrémité une tache apicale brun-jaunâtre assez claire et leurs nervures sont brunes.

Pour les mâles, les deux espèces ont une pubescence gris-argenté et il n'y a pas vraiment de différences pour les ailes. C'est donc au niveau de l'abdomen que se voient des différences.

  • Chez Sphex funerarius le premier tergite est généralement noir avec un peu de rouge-orangé à l'apex, le deuxième est entièrement rouge-orangé et le troisième est très largement ou entièrement rouge-orangé.
  • Chez Sphex flavipennis le premier tergite est entièrement noir, le deuxième possède une tache médiane apicale noire et le troisième est largement noir.

Femelle Sphex gryllivore et détails importants pour l'identification
Mâle Sphex gryllivore et détails importants pour l'identification

Régime alimentaire

Les adultes se nourrissent dans les fleurs et les larves sont nourries avec des orthoptères (grillons, sauterelle ou criquets) paralysés par la femelle lors de la préparation du nid avant la ponte.