Insectes à allure de guêpe

Nom latin : --
Sous-classe : Insectes
Ordre : Hyménoptères
Famille : En fonction de l'espèce

On regroupera sur cette page les guêpes jaunes et noires. Un corps noir, sans poils (ou presque), à l'abdomen rayé de jaune et un rétrécissement entre l'abdomen et le thorax (taille de guêpe) sont donc les caractères communs à cet ensemble qui réunit plusieurs familles.
On peut distinguer deux groupes : les guêpes sociales et les guêpes solitaires.
Les premières sont les plus connues. Leurs individus vivent en communautés. Ce sont les "vraies" guêpes et les frelons qui confectionnent des nids en poudre de bois malaxée proche du papier mâché. Leurs nids de taille variable sont fixés sur des tiges, branches, planches ou enterrés.

Reconnaître les genres communs de guêpes sociales

Les deux genres les plus communs sont Vespula (guêpes germaniques par exemple) et Polistes. C'est l'observation de l'angle entre la base du thorax et le sommet de l'abdomen qui permet de faire rapidement la distinction. Chez Polistes, cet angle est très ouvert alors que chez Vespula il est aigu (voir dessin). Les Frelons (genre Vespa) ressemblent à de grosses guêpes (avec un angle thorax/abdomen de type Vespula).

Les guêpes solitaires

Ces espèces ne vivent pas en communautés organisées, mais, pour les espèces nichant au sol, peuvent se rassembler en bourgade.
Certaines confectionnent un nid à l'aide de boue séchée fixée sur un support. Une partie d'entre elles ont un corps ressemblant aux guêpes sociales avec des bandes pouvant être blanches (genre Odynerus). D'autres possèdent un court pétiole et un abdomen démarrant par une zone légèrement plus étroite (genres Symmorphus et Stenodynerus) ou prenant presque la forme d'un second pétiole (genre Eumenes).

Les autres guêpes solitaires aux couleurs jaunes et noires creusent des terriers dans le sol pour y confectionner leur nid.
Dans cette catégorie on trouvera les Bembix au corps trapu, les Philanthus et Cerceris à la tête large, arrondie et l'abdomen possédant des rétrécissements entre les tergites.

Quelle que soit la catégorie de guêpe solitaire, la distinction des espèces se fera en observant l'insecte de dos (motifs du thorax et de l'abdomen), de face (motif sur le front et couleur des joues). La coloration des antennes (le dessus) est également déterminante.

 

Pour différencier les genres Polistes et Vespula, il suffit d'observer l'angle entre l'abdomen et le thorax.


                

Nid de guêpes caché au milieu d'un buisson.


Régime alimentaire

Les adultes se nourrissent de fleurs et de fruits. Les femelles chassent les insectes pour nourrir les larves.

Biologie des guêpes

Chez les guêpes sociales, après avoir passé l'hiver à l'abri, la reine va construire un nid pour y pondre et donner naissance aux premières ouvrières. Ces dernières prennent alors le relais en poursuivant l'agrandissement du nid ,les soins et le nourrissage des larves. Vers août-septembre, la colonie élève de futures reines et des mâles pour les féconder. Ces reines fécondées seront les seules à survivre à la fin de l'automne et passeront l'hiver cachées jusqu'au printemps suivant.

Chez les guêpes solitaires, les femelles construisent un nid où elles déposent des proies paralysée qui serviront de nourritures à la future larve. Les espèces prélevées appartiennent à un groupe spécifique à l'espèce. (araignées, chenilles, charançons, abeilles, diptères, etc)

Remarque

Certaines espèces ne construire pas de nid mais pondent dans ceux d'autres espèces.