La naissance des mantes religieuses : De l'oothèque à la mante

Naissances discrètes.
Oothèques encore fermées
Oothèques encore fermées

C'est à partir de fin mai, alors que les herbes commencent à grouiller de milliers d'insectes miniatures que va faire son entrée dans les chaînes alimentaires d'un des insectes les plus voraces : la mante religieuse.

Comme nous l'avions dit en novembre de l'année dernière, les grandes mantes, adultes, tirent leur révérence avec l'arrivée des gelées. Les femelles, auparavant, étaient occupées à coller leurs drôles de cocons ovales sous une pierre, un arbre mort ou tout autre support inerte.

Ces oothèques (nom du cocon) qui contiennent une centaine d'oeufs sont ainsi laissées dans la Nature jusqu'au retour de la chaleur

Et c'est justement en ces jours où les rayons du soleil se font cuisants que la fine membrane qui ferme le sommet de l'alvéole est soulevée par la poussée de l'insecte qu'elles abritent

Sortie de l'oothèque
Sortie de l'oothèque
Mantes dès le début ou presque.

Contrairement à beaucoup d'insectes, les mantes ne passent pas auparavant par un long stade larvaire dont l'allure est très différente de celle des adultes .

Lorsque la petite mante sort de l'oothèque elle est une larve, mais pas pour longtemps. Ce premier stade de sa vie lui sert à réussir sa sortie sans risque de se casser une patte. Immédiatement après avoir pointé hors du cocon elle change déjà de peau et apparait alors tout l'équipement nécessaire pour partir à la chasse. Les jeunes mantes ressemblent beaucoup aux adultes avec leurs pattes avant munies de pointes tranchantes et des mandibules redoutables pour les autres animaux de sa taille.

Mante venant de naître
Mante venant de naître
Le sort cruel des retardataires

Les mantes ne sortent pas toutes en même temps de l'oothèque, mais elles le font par groupes successifs qui peuvent être espacés de plusieurs jours. Dans une même "promotion" mieux vaut sortir en premier, car les derniers ou ceux qui ont du mal à se transformer sont la proie de leurs ainés qui n'hésitent pas à les dévorer. Ainsi le premier repas d'une mante peut être son propre frère !

Les dangers du jeune âge

Lorsqu'on place une mante religieuse dans une chaîne alimentaire on a du mal lui trouver un prédateur sérieux tant l'insecte est imposant et vorace. Pourtant, sur la centaine de mantes que donne chaque oothèque on retrouve, au final, que très peu d'adultes en été.

La population de mantes est en fait régulée avant et peu après la naissance. Des guêpes parasites peuvent pondre dans les alvéoles et les oeufs de mantes sont dévorés par leurs larves, des fourmis peuvent exterminer presque toute une nichée sans compter le passage d'un carabe, la dent des lézards et tous les autres prédateurs.