Les chenilles de la processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa )

chenille de l'arctie
Procession
de chenilles
Les premiers frémissements

Le début du printemps est le moment où les premiers papillons refont leur apparition comme le Citron de Provence ou les piérides.

chenille de l'arctie
Chenille de l'arctie

Si certains arrivent à rester l'hiver à l'abri, le plus souvent ce sont les chrysalides qui assurent ce passage délicat. Quelquefois, cependant, les chenilles se recroquevillent et attendent patiemment les beaux jours, ce sont alors elles que nous verrons se déplacer sur les pistes profitant du retour de la chaleur et à la recherche de nourriture. Une de celles-ci velue noire avec des pattes et une tête bordeaux est l'écaille fermière (Arctia villica) ... qui se nourrit de feuilles de pissenlit avant de se chrysalider à l'abri d'un cocon soyeux, étape précédant le passage au papillon.

En bref, le printemps est le grand réveil de la Nature

Les "couche-tard"

bien sûr il fallait bien qu'il existe comme chez les hommes des "couche-tard" dans la Nature et le parfait exemple est fourni par les chenilles de la processionnaire du pin.

nid d'hiver et aiguilles dévorées
Nid d'hiver et aiguilles dévorées

Chez cette espèce pas question de se mettre en sommeil avant les grands froids bien au contraire, les chenilles profitent d'une nourriture abondante présente en permanence pour veiller et s'en délecter jusqu'au bout de l'hiver. Pour se protéger du froid elles construisent un grand nid de soie toute une colonie s'abrite aux heures trop froides de la journée. Dès que les températures le permettent, elles sortent pour grignoter des aiguilles et continuent ainsi à grossir après plusieurs mues successives.

La procession et le grand sommeil

À la sortie de l'hiver, les chenilles bien grosses quittent leur nid et partent pour une longue procession à la recherche d'un nouvel endroit sous terre pour préparer les deux dernières étapes de leur vie : la chrysalide et la métamorphose finale en papillon. Et comme des couche-tard ne se lèvent généralement pas tôt, les chrysalides ne donneront des papillons qu'après plusieurs années (2 à 5 ans).

Un réel danger

Attention à ces chenilles, elles sont extrêmement urticantes non seulement au toucher, mais aussi à proximité de leur passage et de celle des nids d'hiver remplis de poils.