Une fleur sous la loupe : l'ajonc de Provence

Voici un buisson facile à trouver qui va nous permettre de nous familiariser avec une famille très importante de plantes : les fabacées, appelées autrefois papilionacées à cause de la forme des fleurs que nous allons voir.

Description

L'Ajonc de Provence, ou argelas (argeiras) est un buisson haut ou quelquefois un arbuste pouvant atteindre 1 m 50. La première rencontre avec l'ajonc de Provence est, très souvent, douloureuse. En effet, il est le buisson le plus piquant des garrigues. Ses branches sont garnies de rameaux terminés par d'innombrables pointes elles-mêmes ramifiées et piquantes.

Autre particularité : ses fleurs jaunes sentent la noix de coco et s'épanouissent en hiver.

Elles mesurent 6 à 10 mm et sont formées d'un calice velu à deux lèvres et d'une corolle aussi longue que le calice. La forme de la corolle est typique de la famille des fabacées, autrefois appelée papilionacées. Elle est composée de 5 pétales disposés de la façon suivante :

- Le pétale du haut forme l'étendard

ailes
Les ailes
carène
La carène
étendard
L'étendard

- Deux pétales du bas sont unis pour former comme une coque de bateau, la carène dans laquelle sont abrités les étamines et le pistil

- Les deux derniers pétales se trouvent sur les côtés gauche et droit en formant les ailes

inflorescence de trèfle
inflorescence de trèfle

Lorsqu'on abaisse délicatement l'extrémité de la carène, on voit surgir un ensemble formé par le pistil, à l'extrémité courbée, entouré par l'ensemble des étamines, dont la base est soudée en un manchon (en botanique on dit que l'androcée est monadelphe)

Une grande famille

Les fabacées forment un groupe important de plantes à fleurs et la famille la plus facile à reconnaitre grâce à la forme de ses fleurs. Si, en fonction des espèces, les couleurs et les tailles varient, carène, étendard et ailes restent présents.

Chez le pois de senteur, la fleur est très grande et l'étendard est largement étalé, alors que les trèfles ont des fleurs petites serrées en une inflorescence compacte.

Et une association réussie..

Si les Fabacées sont si nombreuses dans notre flore, c'est parce qu'elles possèdent ce que les autres plantes n'ont pas : elles portent sur leurs racines des petites fabriques d'engrais : les nodules. Dans ces nodules vivent des bactéries qui sont capables de capter l'azote contenu dans l'air pour le faire entrer dans la plante. En échange, les bactéries trouvent des conditions de vie idéales

Détails de la fleur

Voici à quoi ressemble la fleur de l'ajonc de Provence de plus près :