Au fil des chemins : Découverte de la végétation des Maures à Pierrefeu (83).

forêt de chêne liège
Départ Piste
des Camargues

Et nous revoici dans les Maures pour entrer beaucoup plus dans le concret. Je me suis amusé à utiliser un GPS de rando couplé à la cartographie numérique de CartoExplorer pour vous concocter un mini parcours à la découverte de la flore. C'est donc carte (et GPS si vous en possédez un) en main, que vous allez découvrir les plantes les plus typiques ou communes sur un petit parcours situé dans la forêt communale de Pierrefeu (Var)

Attention, cette balade doit se faire en dehors des mois de juin-juillet-août, période à risque incendie, souvent interdite à la randonnée

Trouvez le départ !

Le point de départ est signalé sur la carte google maps ci-dessous. Il correspond au départ de la piste dite "des camargues"

Sur la piste des trois pins ...
Nombril de Vénus

L'originalité de ce petit parcours est de présenter côte à côte les plantes typiques des terrains siliceux et quelques espèces présentes également sur des terrains calcaires. Vous pourrez ainsi comparer par leurs aiguilles et leurs pommes de pin 3 espèces de pins. De la même façon, vous pourrez comparer le chêne-liège au chêne vert. Petit instrument très utile pour les pins : une petite règle et la planche des plantes du maquis et de la suveraie à télécharger dans la rubrique outils pédagogiques

Dès le début du parcours, vous découvrirez sur des rochers à gauche une petite plante grasse dont nous avions parlé dans le Garlaban, le nombril de Vénus. Profitez-en pour observer ces roches qui se débitent en feuillets, les phyllades.

Premier arbre remarquable, le pin parasol dès le début du parcours, sur la gauche facile à reconnaitre avec son allure en parasol. En ramassant des aiguilles à son pied vous vérifierez que les aiguilles ont plus de 1 mm d'épaisseur ce qui permet de le distinguer du pin d'Alep. Vous remarquerez la beauté de son écorce découpée en larges plaques colorées caractéristiques.

L'étape suivante sera un arbuste, l'arbousier, aux feuilles vertes coriaces ovales dentées ayant la taille de celles d'un laurier-sauce.

Plus loin encore, c'est le pin maritime que vous trouverez à droite avec ses longues aiguilles épaisses

... et des trois chênes

Sur la suite du parcours, deux chênes se présenteront à vous : le chêne vert et le chêne-liège. Ils ont tous les deux des feuilles bicolores vert foncé sur le dessus et grisâtres en dessous, avec ou sans piquants. Ce caractère les distingue du chêne blanc aux feuilles vertes des deux côtés et lobées sur les bords. Pour séparer le chêne vert du chêne-liège, le plus simple est de regarder l'écorce : marron beige couverte de liège pour le chêne-liège et marron gris fissurée en rectangles sans liège pour le chêne vert (voir photo).

Les buissons

Du côté des buissons, impossible de faire un marquage individuel il faudra donc utiliser les planches de dessins des milieux garrigues et maquis

Vous trouverez comme pour les arbres des buissons typiques des terrains non calcaires : callune, bruyère arbustive, ciste de Montpellier, ciste à feuille de sauge et lavande des Maures et d'autres moins exigeants comme le romarin, le ciste cotonneux, l'immortelle, l'herbe aux pinceaux, la badasse ou le genévrier cade.

Bonne balade.